Encore icitte???
Jeudi 10 janvier 2008
Eh oui je suis encore icitte...! La photo est mal choisie, y a plus de neige du tout dans les rues de Montréal. Je suis sorti sur mon balcon sans mes chaussures pour sortir les poubelles aujourd’hui. Un 9 janvier. J’espère au moins voir un peu de neige avant de partir!

Somewhere over the Pacific
mardi 15 janvier 2008
Et c’est parti! Je suis dans l’avion qui me fait quitter le continent américain, en direction de Narita, près de Tokyo. L’écran incrusté dans le siège devant moi m’indique que je survole maintenant le Détroit de Béring. Je me rend compte que le stress commence de plus en plus à se dissiper. «Gab stressé??? Impossible!» vous entend-je clamer d’où je plane présentement, mais oui c’est bien un petit stress qui sévit depuis 3 ou 4 jours. Un stress à m’en donner mal au ventre, par moment. C’est l’inconnu qui provoque ça sans doute. Le vrai inconnu, le pire que j’ai à affronter (à ce jour) de mon existence. Celui d’arriver dans une ville immense (Bangkok a 8 millions de thaïlandais selon mon Lonely Planet) et de n’avoir aucun repère pour savoir où aller. Ah oui, merci aux compagnies aériennes qui me font débarquer dans la capitale à minuit moins dix, ça aide pour trouver son chemin.... Mais bon, mon côté laid back, hang loose, easy going, (comprenez «pas stressé») me rappelle toujours que dans une semaine je vais me dire à quel point ça aura été facile de me débrouiller! Bon pour l’instant, un peu de musique (merci Chach!), de lecture (merci Marine!) et de sommeil (personne à remercier, surtout pas mon siège qui est visiblement le seul à ne pas vouloir s’incliner). Des nouvelles bientôt...10-4!

From Bangkok to Chiang Mai!
mercredi 23 janvier 2008
Bon, par ou commencer! Par le début... Bangkok, j’adore! Un must: Khao San Road, pour ses multiples boutiques, restos, et bars. Très pollué, mais bon, faut s’attendre à ça, surtout quand on se balade en tuk-tuk. Seulement 3 jours à Bangkok, juste assez pour rencontrer des voyageurs comme moi. Cette ville est le point d’arrivée ou de sortie de tous les voyageurs en Asie, donc on ne trouve que du monde au début (contents) ou à la fin (pas contents) de leur trip! Heureusement pour moi, je n’en suis qu’au commencement! Ma première destination a donc été Kanchanaburi, dans l’ouest. Au programme: entre mes nuits à dormir sur le boat house, une navette (un pick-up surchargé) nous emmène voir les attractions de la région. Visite de musée sur la 2ème Guerre (bof), exploration tronçon d’un chemin de fer surnommé Hellfire Pass, escale au Floating Market (un marché à la vénitienne, en pirogue, qui a pas mal plus de classe que le marché aux puces de St-Eustache...!), visite d’un monastère destiné à la protection (et au tourisme, évidemment) des tigres, balade à dos d’éléphant (le mien était le plus vieux, le plus lent et le plus têtu!), escalade de des Erawan Falls, des chutes divisées en 7 paliers, où l’on peut se baigner... Et pour bien terminer ces journée, quoi de mieux que de prendre une petite bière avec mes colocataires du boat house, venus d’Australie, d’Angleterre, de France, des USA, du Canada etc... Vive le rhum thai Song Sam et la Chang Beer! Il faut malheureusement quitter la région pour me diriger vers Ayutthaya, avec 3 Français très sympas. Ancienne capitale de la Thailande, cette cité est un musée inépuisable de temples et de ruines que je pars explorer en vélo tôt le matin avec mes cousins de l’Europe. Sur notre chemin, des éléphants, des motos/tuk-tuk/taxis/bus/pick-up/coach, des marchands, etc... Mes 3 potes doivent se rendre vers Sukothai, alors je prend le reste de la journée pour explorer avec l’aide de Sunchai et Pan, qui font partie du staff du Eve Guest House. Ils m’amènent en bateau et en vélo dans des endroits que je n’aurai autrement jamais vus! En échange, je leur propose d’aller à l’école où Sunchai est prof d’anglais, pour aller faire des photos avec ses jeunes! Je suis gagnant sur toute la ligne! Ils ont vraiment apprécié ma visite (l’auberge était vide de touristes, alors ils étaient tous dévoués pour moi!) et je leur ai fait don des mes photos. Du vrai bon monde! Je finis ma journée avec un petit massage complet d’une heure (inévitable en Thaïlande!) question de me détendre, et devinez quoi? Ça marche! Sunchai et Pan vont me déposer à la gare, ce qui met fin à mon traitement royal, car un bon 12 heures cahoteux de chemin de fer m’attend vers Chiang Mai... C’est là que je me trouve présentement, alors vous en saurez plus dans les prochains jours! Je finis en disant: Sawadi khap! 
Back to Top